Art Style: L’Atelier de Fanfan

J’adore l’art c’est une de mes passions – oui je sais j’ai beaucoup de passions mais la vie est trop courte pour passer à côté des merveilles qu’elle offre! – Et dans l’art je regroupe de nombreux thèmes: la peinture, le cinéma, la sculpture, le théâtre, la BD (considéré comme le 8e art, si, si!), la musique, le graphisme, le web design, la mode, les chaussures… Mais je m’éloigne du sujet là… lol

Aujourd’hui je souhaite vous parler d’un grand artiste peintre/photographe François Roger De L’Oraille dit Fanfan qui est en plus coordinateur évènementiel et aussi mon ami

C’est un passionné de photographie, peinture et web design. Ses photos sont animées d’une profonde passion et d’un talent incontournable. Il a même fait honneur d’une commande de photographies pour la ville de Sydney, Australie, à l’occasion de la célébration de Sydney Inbloom 2005

De Paris à Sydney, il exacerbe son moi profond en un acte où la subjectivité du photographe transforme la réalité de l’objet photographié. Le monde est son terrain de composition, les gens ses réflexions et son influence est considérable, il suffit de voir le succès de Child’s War, une série de photo émouvante et primée

Sa modernité est toute entière dans cette façon sincère, désarmante ou irritante qu’il a de s’exposer, tel qu’il est, où qu’il soit, quoi qu’il voit ou qu’on puisse en penser. Il vaut mieux d’ailleurs le laisser parler: « On peut inventer. L’instant bascule déjà dans l’oubli et, pour soustraire à l’oubli la trace d’une image en provenance directe de l’imagination, il faut la photographier. Je suis une réflexion, photographiant d’autres réflexions à l’intérieur de réflexions. Je fais toutes les photographies avec ma tête, la technique ne m’intéresse pas, l’appareil n’est pour moi qu’un simple appareil d’enregistrement de mes idées. On peut photographier ce qui passe, mais pas ce qui se passe au fond des choses. On peut photographier sa mère, mais pas les sentiments qu’on éprouve pour elle. »

Être photographe, c’est matérialiser une intuition poétique de la réalité. Les photographies de François Roger De l’Oraille en témoignent : elles sont le fruit d’un style et d’une pensée incontestablement encrés dans le siècle. En plus de son art de la photo, il excelle par sa créativité en concevant des images graphiques puissantes


François Roger De L’Oraille
a développé une capacité d’interprétation et de concrétisation précises de la vision d’autrui. A la tête d’un large réseau, il propose ses services à tout intéressé. Il est à l’initiative de FNSW Group France, un groupe d’apprentissage linguistique et de promotion musicale basé à Sydney, Australie. Doté de multiples facettes et de nombreux talents, le créateur et directeur de FLCV offre ses services en marketing, relations publiques, communication, écriture et journalisme, critique de restaurants, coordination d’évènements… Il est également l’auteur et l’éditeur de la Chronique Lyonnaise, du Guide des Bons Restaurants (Guide to Good Value Restaurants) et des endroits tendance de Lyon!

« Un sauvage civil, extrême dans l’extraversion, François est un titan de la créativité : l’effervescence de son talent, en mouvance dans un univers artistique très personnel… » Le Nouvel Obs 2006

« Mes œuvres, ce sont les fragments d’un cri informe qui essaie d’exprimer on ne sait quoi. Ce que j’aimerais, c’est faire des œuvres aussi incompréhensibles que la vie… » François Roger De l’Oraille

Contact : François Roger De L’Oraille
L’atelier de Fanfan
[email protected]
85 avenue de Clichy – 75017 Paris 06 16 21 64 88
FCLV
On line ou [email protected]
58 A rue Jules Ferry – 78400 Châtou

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.